Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; JCommentsACL has a deprecated constructor in /web/ginungagap1/www/components/com_jcomments/classes/acl.php on line 17

Gurnhouole
C'est un grand plateau couvert d'herbes rebelles, peuplé de fermiers rudes et de bétail à cornes. Les fermes sont trappues et ancrées dans le sol, les toits herbus et frémissants sous la bise. La paysannerie y a un accent qui évoque la roche qui affleure au milieu des bruyères, un amour profond de sa terre doublé d'une méfiance envers les "estrangers". Pour ne pas geler jusqu'à l'os, on y porte des vestes velues, aux grands poils roux de ruminantes, et l'on y répète à loisir que pour comprendre ceci ou celà, et bien "il faut être né ici."
Les vaches sont nombreuses et oranges, les naseaux humides, la fourrure fournie cachant des yeux paisibles et vifs... Laissées en libertées, elles sont les sentinelles du plateau. Où que vous alliez, il y en a toujours une qui vous dévisage, au flanc d'un coteau désert. Elles constituent la vraie richesse des natifs, leur lait, leur viande, leur corne ou leur sabot, tout sert, tout se transforme tout fait ventre. Aussi ce n'est pas un hasard si l'on croise parfois des monolites étranges, de veritables pis de pierre, battus par les vent au milieu de la lande brune.


les vestiges elfiques
Il y a des éons, le plateau était une terre elfique, couverte de forêt, les peuples anciens, pétris de lenteur et d'immortalité, s'y livraient à une lente pavane. Et puis sont venus les hommes, et l'idée de mort. Les elfes ont pris peur devant ce peuple de frénétiques dont la seule existence menaçait l'idée même de leur éternité. Ils ont reculé et abandonné nombre de territoires, dont celui là.
Mais leur marque demeure.
Pour les mages et les réveurs capable de percer le voile de la réalité quotidienne, la lande résonne encore du chant vert. Les poutres des plus vieilles charpentes se souviennent encore du temps où elles étaient des arbres sacrés et qu'autour de leur troncs s'enroulaient les charmes les plus anciens. Certaines batisse ont volé leur pierres de taille aux palais d'antiques princes elfiques. La magie est là, dormante, défigurée, et il suffit parfois d'une étincelle pour que se réveille des choses et des sortilèges, furieux d'être incomplets.

La Chasse au Lutin
Vestige du temps où la lande était forêt, des lutins maigres et abatardis hante encore le plateau.avec les tromblons echangés aux nain
Comment y envoyer les PJs
Le plateau peut être un lieu de passage. Il est traversé par deux grandes routes, une mene à un rkombinat nain
herboriste
bon endroit pour se faire oublier

la chasse au lutin

le plateau aux 500 fromages

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir